BLOGUE

Bulletin canadien des politiques provinciales en matière d’efficacité énergétique: le Québec fait bonne figure, mais…

28 février 2020

Dans le tout premier Bulletin canadien des politiques provinciales en matière d’efficacité énergétique d’Efficacité énergétique Canada, il est noté que, malgré la position plus qu’enviable du Québec au palmarès (2e rang), le potentiel d’amélioration des politiques en matière d’efficacité énergétique demeure important. Dans le domaine stratégique du bâtiment, par exemple, le Québec n’a obtenu que 9 des 18 points possibles.

Alors que le Québec a obtenu le maximum des points alloués pour la transformation des normes et du marché des électroménagers et de l’équipement, notamment grâce à des normes québécoises plus contraignantes que celles du fédéral, le plus grand potentiel pour améliorer sa position se situe au niveau des Codes du bâtiment et des activités de conformité aux codes.

Ainsi, le Québec pourrait s’inspirer des meilleures pratiques canadiennes pour améliorer l’efficacité énergétique de ses bâtiments. Par exemple :

 

  • La Colombie-Britannique a un code d’efficacité graduelle pour les bâtiments de plus de 600 mètres carrés ou de plus de quatre étages. La province s’est aussi engagée à mettre en œuvre un code visant le rendement énergétique zéro de ces bâtiments d’ici 2032.

 

  • Terre-Neuve-et-Labrador obtient des points pour la formation qu’elle offre sur le code du bâtiment et ses outils de conformité pour l’élaboration de deux guides de formation accessibles au public.

 

  • Les services publics de la Colombie-Britannique doivent consacrer au moins 1 % de leur budget aux codes et normes du règlement sur les mesures liées à la demande.

 

Efficacité énergétique Canada a annoncé que leur prochain bulletin pourrait évaluer les progrès en lien avec l’adoption d’un code pour la rénovation axée sur l’économie d’énergie. Une addition qui serait pertinente étant donné qu’environ 85% des bâtiments de 2050 existent déjà.

Rappelons que le Québec a obtenu 1 point pour avoir mis de l’avant le Défi énergie en immobilier, un programme de divulgation volontaire des données de consommation d’énergie. Pour doubler les points dans cette catégorie, la province devrait se doter d’un tel programme dans le secteur résidentiel.

Pour en savoir plus, consultez l’étude disponible en français ou les différentes fiches d’évaluation provinciales.

Présenté par 
Partenaires fondateurs 
Grands partenaires 
Partenaire collaborateur 

Pour tout savoir: